Candix
par Candix

Accueil Forums Autres Jeux Age of Wushu Overview

Ce sujet a 1 réponse, 1 participant et a été mis à jour par Candix Candix, il y a 1 an et 10 mois.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #5387
    Candix
    Candix
    Participant

    Bonjour à tous,

    J’ai trouvé cela un peu triste de voir cette section du forum complètement vide, alors je me suis dit qu’il fallait peut-être que je m’y mette un peu (juste par principe). Je vais donc vous présenter le jeu dans ses grandes lignes (en essayant de rester le plus concis possible). Attention, il faut plus voir cela comme une première approche plutôt qu’un article complet et détaillé (il y a tellement de choses à dire.. je ne ferai donc qu’aborder des notions sans trop les développer).

    Donc pour ceux qui ne le connaissent pas, il s’agit d’un jeu sandbox se déroulant dans la Chine médiévale sous la dynastie Ming (le contexte historique est plutôt bien respecté aussi bien sur le plan politique que géographique). Le jeu vous offre donc la Chine toute entière comme terrain de jeu (divisée en régions comptant chacune plusieurs « chefs-lieux » – généralement des grandes villes/provinces) !

    Les principales features

    Age of Wushu se caractérise tout d’abord par le fait qu’il s’agit d’un jeu open PvP (une fois la protection des noobs levée, n’importe qui peut vous tuer si l’envie lui prend) : le jeu vous le rappelle d’ailleurs à chaque connexion au serveur. L’une de ses caractéristiques principales est son système de progression. En effet, le jeu propose aux nouveaux joueurs de rejoindre l’une des écoles/factions disponibles (celles-ci font office de « classe », bien qu’il n’y en ait pas vraiment). De la même façon qu’il n’y a pas de « classe » à proprement parler, il n’y a pas non plus de « niveau », mais plutôt des paliers indiquant l’avancée des joueurs dans la culture de leurs différentes compétences internes (pour faire simple, il s’agit d’une sorte de skill passif spécifique à une faction donnée – généralement celle dont fait actuellement partie le joueur, mais pas forcément)…

    « Mais comment progresse-t-on dans Age of Wulin ? » me direz-vous. Eh bien, l’un des principaux moyens d’augmenter la puissance des skills est de participer à des entraînements de groupe (Team Practice, ou « TP ») : il s’agit d’une sorte de mini-jeu (en temps réel, non instancié) déclenché par un joueur et qui représente une séance de taiji de groupe au cours de laquelle chaque joueur est amené à effectuer un mouvement en solo via une action de type QTE). Si l’option est activée par le joueur organisateur, un joueur hostile peut venir interrompre la séance à n’importe quel moment en venant attaquer l’un des participants…

    À côté de cela, il faut savoir que les efforts fournis pour progresser dans le monde des arts martiaux fini toujours par creuser l’estomac… Il faut donc se nourrir à intervalle régulier (via du craft cuisinier) : effectivement, chaque joueur possède une jauge de satiété qui se vide au fil du temps. Une fois un certain seuil franchi, le joueur passe en statut affamé et perd régulièrement des HP jusqu’à ce qu’il soit de nouveau rassasié ! De la même façon, les joueurs possèdent une jauge de fatigue qui se vide en fonction de l’accomplissement d’activités de la vie quotidienne (comprenez le craft et la récolte).

    Les joueurs friands de gameplay dynamique seront servis sur Age of Wushu : en effet, le jeu donne une grande mobilité aux joueurs (même si cela ne saute pas spécialement aux yeux durant les premières heures de jeu). Il est entre autres possible de sprinter, de glisser sur le sol façon Mirror’s Edge, de sauter extrêmement haut (simple, double et triple saut), de voler sur une distance plus ou moins courte, de marcher sur les murs, ou encore de courir sur l’eau… Néanmoins, toutes ces capacités ne sont pas accessibles dès le début (ce qui va en décevoir beaucoup) : il va falloir les débloquer en lisant certains manuscrits secrets… Retenez que la mobilité d’un joueur a une importance capitale sur le jeu, il est donc fortement conseillé de chercher à l’améliorer le plus tôt possible !

    Une autre feature intéressante concerne la diplomatie et le PvP de masse. En effet, on trouve dans un premier temps un évènement particulier à l’échelle du serveur : les guerres d’écoles. Comme le nom l’indique, il s’agit d’un event impliquant les principales écoles d’arts martiaux du jeu (au nombre de 8, les factions ne comptent pas). Une guerre a lieu entre deux écoles sur l’accord préalable des chefs des écoles concernées (il existe toute une hiérarchie au sein des écoles) : les chefs des écoles n’étant la cible d’aucune autre peuvent alors choisir de soutenir l’une ou l’autre des écoles impliquées dans un conflit ouvert.
    À côté de cela, on trouve l’aspect GvG qui a le mérite d’être particulièrement bien pensé (les mécaniques de l’event étant beaucoup trop complexes, je les passerai ici sous silence). On trouve d’ailleurs une carte géopolitique de la Chine IG montrant la répartition des territoires par guilde. Les guerres de guilde sont assez cruciales dans la mesure où, en dehors du prestige qu’elles offrent aux guildes victorieuses et du « coup de pub », elles permettent de dominer des régions entières. « Et alors ? », me direz-vous. Eh bien, il faut savoir que sur chaque map du jeu se trouvent entre 2 et 3 châteaux. Pour prétendre à la domination d’une map, une guilde doit posséder l’ensemble des châteaux de celle-ci. Ce qui est intéressant, c’est qu’en dehors des avantages qu’il y a à avoir un château (montures de guilde via les écuries, point de rassemblement, voyages rapides, buffs, etc.), cela permet à la guilde de prélever une taxe sur l’ensemble des transactions réalisées par les joueurs sur la map ! Autrement dit, si vous dominez la région d’une ville très fréquentée (comme Chengdu par exemple), vous vous ferez un joli tas d’or…

    Et enfin, une dernière feature qui n’est pas si extraordinaire que cela de prime abord, mais qui a tout de même une certaine influence sur les activités IG : le jeu hors-ligne. Je m’explique. Lorsqu’un personnage se déconnecte du serveur, celui-ci est téléporté à un endroit aléatoire sur la dernière map visitée et le jeu prends son contrôle ! Le personnage va ainsi rejoindre la population des habitants de la map (sans pour autant être considéré comme un PNJ à proprement parler) et vaquer à ses propres activités de manière autonome : du mendiant au serveur de taverne, en passant par la prostituée et le crieur public, sans oublier le simple passant/badaud. C’est ce qui rend les map du jeu vivantes (un peu à la manière d’un BDO). De plus, il faut savoir qu’il existe en jeu deux types de monnaie : l’une est liée au personnage et sert aux achats auprès de PNJ, tandis que l’autre sert (principalement) aux échanges entre les joueurs. Le travail d’un joueur hors-ligne constitue avec le kidnapping (il est possible de capturer un joueur hors-ligne pour le revendre à un trafiquant) le principal moyen de de gagner de l’argent non-lié (échangeable).

    Aspect social et artisanat

    Le système social du jeu est assez poussé. Par exemple, il y a en jeu une liste d’amis, de meilleurs amis, d’ennemis et d’ennemis jurés : un meilleur ami pourra entre autres se téléporter instantanément à vous pour vous venir en aide, tandis que vous pourrez traquer un ennemi juré sur la map (sa position sera révélée en utilisant une divination auprès d’un joueur de cette profession). Vous pourrez également développer des affinités avec des PNJ, qui, s’ils vous apprécient assez, vous feront des cadeaux parfois impressionnants. Le jeu vous permet aussi de vous marier : ceci donne lieu à un event spécial (mariage public avec parade dans la capitale) auquel les autres joueurs du serveur peuvent participer (soit via une invitation qui leur est directement adressée, soit en achetant eux-mêmes leur ticket). Des joueurs mal intentionnés peuvent aussi s’inviter au mariage et tenter de gâcher les festivités… Le mariage débloque un skill set unique qui doit être utilisé à deux, ainsi que la possibilité de monter à deux sur le même cheval, ou encore diverses emotes de couple (poutoux, etc.).

    Comme tout jeu sandbox qui se respecte, l’économie du jeu est entièrement gérée par les joueurs. Ceci donne donc une place centrale au crafting. Ce dernier est plutôt bien ficelé : en effet, tout a été conçu pour créer des dépendances entre chaque profession et ce de manière équilibrée. On distinguera plusieurs types de métiers :

    • Les métiers de récolte : on peut tous les exercer sans aucune restriction (ex: mineur, fermier, pêcheur, …).
    • Les métiers de confection : on ne peut en avoir que deux d’actifs (ex: tailleur, forgeron, cuisinier, ..).
    • Les métiers d’art : musicien, joueur de wei qi ou peintre. Les deux premiers métiers trouvent leur utilité en instance notamment (le musicien buff son groupe en jouant de la musique tandis que le joueur de wei qi buff son groupe grâce aux formations de combat ou arrays – on peut le comparer à une sorte de meneur).
    • Les métiers de marché : ces derniers (mendiant ou devin) ont comme principale caractéristique qu’ils se pratiquent nécessairement en interagissant avec un autre joueur.

    Contrairement à la plupart des jeux du même genre, l’accès à l’hôtel des ventes ne se fait pas en parlant à un simple PNJ : pour vendre un objet sur le marché, vous devrez vous déplacer jusqu’à la place du marché de l’une des grandes villes (ex: Chengdu, Luoyang, Suzhou) afin d’y établir votre stall. Votre joueur est alors immobilisé pendant toute la durée du stall (à moins que vous ne décidiez d’y mettre fin vous-même avant la fin du timer).

    Donjons et raids

    Age of Wulin propose des instances diverses et variées : parmi celles-ci, on trouve des raids (18-24) prenant place sur des maps gigantesques (comparé à ce que l’on peut voir sur d’autres jeux). Certaines maps sont tellement étendues (environ la taille d’une zone de jeu) qu’il faut se déplacer à cheval ! Chaque instance existe en plusieurs modes de difficulté (Normal, Hard, Hell et Shura); le mode de difficulté influe notamment sur la quantité de HP et la résistance des mobs/boss, ainsi que sur le comportement des boss (skills, phases, etc.).

    De plus, il faut savoir que les instances sont PvP !! Effectivement, il arrive parfois que les boss invoquent des sbires appelés « assassins »… qui sont en fait de vrais joueurs (avec tout leur stuff et leurs skills) ! Ainsi, pendant que vous jouez, vous recevrez régulièrement des contrats d’assassinat vous invitant à venir mettre des bâtons dans les roues aux joueurs qui sont en instance. Lorsque vous rejoignez un groupe d’assassins, votre tenue change d’apparence et votre nom est remplacé par un nom générique afin de préserver au mieux votre anonymat (pour éviter les éventuelles représailles). Toutefois, l’apparence physique du personnage (visage, etc.) est conservée au même titre que les skins d’armes, ce qui peut permettre aux plus minutieux de reconnaître les joueurs en assassin.

    Quelques inconvénients

    • La progression est relativement lente, ce qui aura pour effet de décourager les moins téméraires/courageux d’entre vous… Autrement dit, oubliez la notion de rush, elle n’existe pas vraiment sur ce jeu (tout est fait pour brider les joueurs : même s’il est possible d’accélérer certains processus, le tout reste borné de manière à ce qu’un joueur attende un minimum de temps avant de pouvoir passer au palier de culture suivant, etc.).
    • Le jeu en solo n’est absolument pas viable : si vous ne faites pas partie d’une guilde, vous ne tiendrez pas plus d’un mois jeu en tant que nouveau joueur (et encore, je suis gentil). Pourquoi ? Eh bien parce que vous vous ennuierez à mort (vous aurez du mal à trouver des activités de groupe, et les events du serveur vous confronteront à des joueurs HL, ce qui causera pas mal de frustration, etc.), vous mettrez trop de temps à comprendre les principes du jeu, …
    • La version occidentale du jeu étant sortie il y a un bon moment déjà, un nouveau joueur n’aura quasiment aucune chance de rattraper un joueur ayant commencé le jeu à sa sortie (à moins d’avoir un temps de jeu monstrueux et/ou éventuellement de quoi acheter du gold…).
    • Présence d’un cash shop offrant des skill sets uniques. Ce qui est embêtant, c’est surtout que certains de ces sets sont assez « cheatés » à leur sortie (ils font bien souvent l’objet de nerf par la suite pour rééquilibrer le tout, mais cela laisse le temps aux joueurs d’en tirer quelques avantages..).
    • Et enfin, le dernier que j’ai en tête (et pas le moindre) concerne la qualité des serveurs : ces derniers sont pour ainsi dire… complètement pourris, et vous serez peut-être obligés d’utiliser un VPN si vous souhaitez sortir du lot et être vraiment compétitif. Autrement, ceux qui râlent dès que la latence client-serveur atteint les 100ms peuvent tout de suite partir : il n’est pas rare que le ping dépasse les 10s certains soir (c’est beaucoup plus rare en journée), même si en moyenne on tourne plutôt entre 30 et 300ms !

    Pour terminer, voici une mini-présentation que j’avais réalisé à l’époque pour la forme.

    #5399
    Candix
    Candix
    Participant

    Vous m’excuserez pour ce double post, mais je suis un peu maniaque (je n’aime pas trop quand les posts dépassent une certaine longueur, alors je préfère mettre la suite dans un nouveau)…

    Je vous propose ici de découvrir les différentes instances du jeu en vidéo ainsi que quelques éléments de gameplay PvP.

    Twilight Village


    Il s’agit de la première instance du jeu, qui fait office de tuto pour les donjons. Il faut savoir qu’Age of Wushu a bénéficié de l’image de Jet Li (marketing quand tu nous tiens…) : les références y sont donc très présentes (Jet Li joue le rôle de l’un des boss du jeu qui fait notamment une apparition dans cette instance, mais pas que).
    J’ai un peu honte de linker ces vidéos (le contexte n’était pas du tout sérieux ce soir-là, l’instance avait été faite un peu à l’arrache et c’était un peu le bazar au vocal), mais je la met quand même juste par principe.

    Green cloud castle


    Il s’agit du tout premier raid du jeu (12 joueurs).

    Peacock villa mountain


    Troisième raid (12 joueurs également)

    Dragon’s gate inn


    Voici le premier raid se déroulant sur une map à grande échelle. Suivant le mode de difficulté, le raid est composé de 18 ou 24 joueurs. Il existe plusieurs « chemins » à l’intérieur de l’instance (selon les options de dialogue sélectionnées sur les PNJ et les actions réalisées, les joueurs sont amenés à aider une faction ou à en combattre une autre, etc.), chaque voie ayant sa propre difficulté.
    Ce n’est pas forcément le meilleur exemple puisque au moment de la vidéo nous étions pour la plupart au-dessus du niveau de l’instance, donc nous n’étions pas spécialement concentrés (et du coup l’instance a duré moins longtemps que prévu)… Mais à titre indicatif, lors de notre premier try en mode normal, nous avions fait du 21h – 01h… Et oui, « le wipe, c’est la vie » est une devise universelle !

    Pour la petite histoire, il existe un film de Jet Li qui reprend un peu le contexte de l’instance (et où Jet Li joue le rôle du boss que l’on voit dans la première instance du jeu, Zhao Ziji).

    Yanmen pass


    Voici le second raid se déroulant sur une map à grande échelle. Tout comme le précédent, le raid est composé de 18 ou 24 joueurs et propose plusieurs chemins.
    La quatrième route de ce raid est particulièrement intéressante dans le sens où il s’agit de la plus technique (selon moi) : le challenge est vraiment au rendez-vous ! Nous avons mis un bon bout de temps avant de pouvoir analyser en détail chaque boss et la meilleure façon de les vaincre (dans cette instance plus dans n’importe quelle autre, les boss possèdent des phases déterminées par leur niveau de HP et pour lesquelles leur gameplay change radicalement, etc.).

    Jinling incident


    L’un de mes raids préférés. Il se déroule de nuit dans la cité impériale. Chose particulière : à cause du scénario (chaque instance est très scénarisée), tous les joueurs possède une apparence spéciale (assassin)
    ainsi que des flying skills améliorés (pour rappel, AoW donne une grande mobilité aux joueurs grâce à ce que l’on appelle des flying skills, dont l’un d’entre eux permet de voler sur une courte distance – façon « Tigre et Dragon »).
    Les stratégies des boss sont plutôt bien pensées et commencent à devenir intéressantes (plus on avance sur le jeu, plus les techniques de boss fight sont sophistiquées).

    SI : Blissful Valley


    En plus des instances et raids classiques, le jeu propose des instances uniques pour chacune des écoles principales du jeu : les school/sect instances (ou SI). Ainsi, seuls les membres de l’école concerné (bien que n’importe qui peut y participer).
    Ces instances sont indispensables dans la progression des joueurs au sein de leur école dans la mesure où elles permettent de looter les tokens requis pour l’apprentissage des niveaux supérieurs de certaines techniques (inner, skills sets).
2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.